1ère année de végétarisme – Le bilan partie 1/2

Ca y est, ça fait un an que je suis végétarienne ! Un anniversaire qui est l’occasion de faire un point sur cette année entre l’annonce aux proches, la vie quotidienne et mes attentes pour la suite. Peut-être avez-vous vécu la même chose ? Ou si vous pensez à devenir végétarien-ne, vous trouverez ici des éléments de réflexion.

Vous pouvez aussi lire l’article qui explique la prise de conscience qui m’a menée au végétarisme.

Le changement, c’est maintenant !

Après 3 semaines de transition en faisant un repas carné par semaine, je suis devenue définitivement végétarienne en juillet 2014. Ben oui, soit on est végétarien, soit on ne l’est pas et je trouvais cette situation assez absurde. J’ai aussi mangé de la viande ou du poisson à deux mariages au tout début de ma conversion ne sachant pas comment ne pas paraître impolie. Maintenant je gère beaucoup mieux ce genre de situation (voir plus bas Le végétarisme en société).

Le premier pas a été de l’annoncer aux proches. Globalement, j’ai eu un plutôt bon accueil, ce qui m’a agréablement surprise 🙂
Ca a permis de générer des discussions intéressantes et de travailler mon argumentation ; parce qu’on peut être convaincu du bien-fondé de cette démarche, l’expliquer aux autres c’est une autre paire de manches !

Le végétarisme en société

Quand on est végétarien, on est clairement une minorité, une exception, voire une anomalie.
Il faut être préparé à passer pour le ou la marginal-e de service et à être souvent questionné-e sur la raison de ce choix alimentaire. Les questions posées vont de la simple curiosité à la franche opposition.

Questions fréquentes

Je pense que ça fera l’objet d’un article à part avec réponses détaillées et études scientifiques à l’appui, vu la récurrence des questions posées !
Ici je vous la fais courte.

  • “Tu ne risques pas de manquer de protéines ?”

Ah les protéines ! Tout le monde s’inquiète des carences en protéines ! 😉
Sachez que les produits végétaux contiennent aussi des protéines, notamment les fruits oléagineux. Les besoins en protéines sont largement couverts avec une alimentation végétale variée et équilibrée. Les cas avérés de carence en protéines se retrouvent dans les populations souffrant de famine ou de troubles alimentaires. En fait, dans les pays développés on a plutôt tendance à avoir une surconsommation de protéines !

  • Autre variante : “Tu n’as pas peur d’avoir des carences ?”

Ca c’est la question qui me fais toujours rire parce qu’elle n’a pas de rapport avec le végétarisme. Un omni qui se nourrit de junk food et mange 2 fruits et 1 légume par mois, vu qu’il mange de la viande tout va bien ? Non. Ben c’est pareil quand on est végé. Si on mange que des frites et des pâtes à la sauce tomate, on risque à coup sûr des carences ; si on a un alimentation variée il y a peu de chances d’être carencé-e, a fortiori quand on ne consomme pas de produits carnés qui ont un effet acidifiant et déminéralisant sur l’organisme.

  • “Et ça te manque pas la viande ?”

Non.
Mais vraiment pas.
Au début je pense qu’une odeur de poulet grillé me faisait saliver, parce que clairement le goût de la viande et du poisson est bon, je ne le nie pas. Mais maintenant ça a plutôt tendance à m’écoeurer. C’est un cheminement mental qui m’a amené à ne plus voir un steak comme un aliment gouteux mais comme un bout de cadavre (ce qui du coup est beaucoup moins attirant).

  • “Ah mais tu manges pas de poisson non plus ?”

(c’est dingue le nombre de personnes qui pensent que les végétariens mangent du poisson.)
Le régime végétarien, c’est pas de viande ni de poisson. Tous les animaux, humains compris, sont au même niveau pour moi (même les animaux moches comme les poissons ^^).

  • “Et le fromage et les oeufs ?”

J’en mange. Ceux qui ne mangent aucun produit d’origine animale (pas de miel non plus) sont les végétaliens (ou vegans).

Réactions fréquentes

Un phénomène curieux que j’ai constaté : en apprenant que je suis végétarienne, certaines personnes se sentent obligées de justifier leur carnisme avec des phrases du genre “Oh moi je mange pas souvent de la viande” ou “Tu sais j’achète que de la viande de bonne qualité et bio en général.”
C’est drôle parce que je ne leur demande rien, je ne cherche pas à les accuser de quoi que ce soit ou à les culpabiliser. C’est comme si ces personnes se sentaient gênées de manger de la viande, comme si quelque part elles sentaient que ce n’est pas éthiquement soutenable (en tout cas c’est mon interprétation).

Mais en général, cette petite tâche sur la conscience est rapidement résolue par un “Je pourrais pas être végétarien-ne, j’aime trop la viande pour ça”. Ce qui a le don de m’énerver au plus haut point.

Manger végé à l’extérieur

Même si la France n’est pas le pays le plus “végé friendly”, ce n’est pas si compliqué d’être végétarien-ne et d’avoir une vie sociale.

Le must est évidemment d’aller dans un resto végé, dont vous trouverez une liste non exhaustive sur le site Vegoresto.fr.

Sinon, je vous conseille les restaurants de cuisine traditionnelle étrangère. Vous pouvez être sûrs de trouver de sympathiques plats végéta*iens dans les restos indiens, libanais, thaïlandais, ethiopiens, des Balkans….
Car traditionnellement dans toutes les cultures culinaires, la viande était l’exception et non pas l’ingrédient principal d’un repas comme actuellement dans les pays dits développés.

Astuces pour le resto

Au resto, pensez à préciser à chaque fois que végétarien = pas de viande, pas de poisson. C’est une habitude que j’ai prise depuis qu’on m’a servi un repas “végétarien” avec du guacamole contenant du thon (!!).
Encore une fois, l’idée que les végé mangent du poisson est très répandue (merci les pescetariens et autres flexitariens… -_- )

ceci n'est pas un légume

C’est compris ?!

Vous pouvez aussi directement demander la composition des plats, pour être sûr qu’ils sont sans aliment carné.
Et si le choix de menu est limité, vous pouvez demander à ce qu’on vous enlève la viande/poisson d’un plat (notamment dans les salades, les pâtes ou les pizzas). Je fais ça maintenant après une overdose de salade de chèvre chaud et de salade de crudités. 😉

Dans la suite de cet article, je parlerai des changements qu’a apporté le végétarisme dans ma vie, au niveau mental, physique et même… philosophique !

Lire la deuxième partie de l’article

9 Commentaires

  1. Carol de Provence

    Tu m’as bien fait rire, Laura !!!!!

    Végétariens depuis juillet 2009, nous avons, mon mari et moi, dû subir les sempiternels “Pour vous, j’ai cuisiné du poisson, comme vous êtes végétariens”. . . . .
    Au début, question d’éducation, nous étions trop gênés de refuser car l’hôtesse s’était donné du mal. . .
    Maintenant nous nous disons que si les gens ne veulent pas poser de question sur ce que consomment leurs invités, ce sont eux les mal-polis. . .
    Avant d’être végé, quand j’invitais à la maison, je demandais toujours “Y’a-t’il un aliment ou un plat que vous n’aimez pas ?”. J’allais tout de même pas cuisiner des “pieds et paquets” spécialité de ma région, ou du gras double, à quelqu’un si rien que l’odeur le faisait vomir !!!!

    Cà s’appelle le respect. . . mais ma p’tite dame, le respect se perd ! lol !

    Quand aux carnivores qui se permettent de me demander si je suis pas en carence. . . je leur répond par une question en souriant gentillement : “parce que vous comptez me faire croire que vous compter vos proteines et vos minéraux quand vous vous mettez à table, vous ? ”

    Le sourire, y’a qu’çà d’vrai pour faire passer les choses.

    Répondre
    1. LauraLaura (Auteur de l'article)

      Je suis bien d’accord concernant le respect des goûts de chacun. Et oui il faut pas s’énerver c’est contre-productif. Rester zen, ironiser avec humour, ça fait mieux passer le message. 🙂

      Répondre
  2. Stéphanie

    Ahhh comme je me retrouve dans tes propos ^^
    En réaction moi j’ai eu ‘mais ça fait 35 ans que tu manges de la viande pourquoi arrêter maintenant?” donc voila, la prise de conscience, elle ne serait pas possible à priori -_-

    Aussi, j’allaite mon p’tit bonhomme de 4 mois donc évidemment s’il ne prend pas beaucoup de poids (il est dans la moyenne hein, juste c’est une p’tite crevette, pas un “p’tit gros”) bah c’est de ma faute mon lait n’est plus assez riche (on en parle des femmes dans les pays où les cadavres ne sont pas le centre de l’alimentation? ou dans les pays où il y a de la famine/malnutrition et dont le lait est pourtant suffisamment riche? ^^)

    Et les réactions genre je mange de la viande devant toi et j’exagère tout, comme si ça allait nous donner envie…. (en fait faut peut être que je change d’ami finalement?? :p )

    Encore merci pour toutes ces recettes (et les futures ^^)

    Répondre
    1. LauraLaura (Auteur de l'article)

      Oui être végétarienne ça passe, mais végétarienne enceinte ou allaitante faut pas déconner !
      Bon courage, à force de toute façon ce genre de remarque ne touche même plus (et oui peut-être que tu n’es pas entourée que par des vrais amis)

      Répondre
  3. Pingback: 1ère année de végétarisme - Le bilan 2/2 - Je mange donc je maigris

  4. Schreuder

    Bonjour Laura!
    Félicitations pour cette année végétarienne! Je suis sûre que tu vois les bénéfices
    Je suis moi-même cuisinière de métier et je vois tout le temps de pseudos végétariens demander du poisson au restaurant!
    Cela me paraît assez étrange car je connais bien les types d’alimentation et leurs différences. Ce qui n’est malheureusement pas le cas de bcp de collègues! Or c’est sont ces pseudos végétariens qui sèment la confusion!
    Belle journée

    Répondre
  5. jibus

    Bonjour ! Pour nous aussi c’est notre 1ère année de végétarisme et le bilan est aussi très très positif !
    Ca me fait beaucoup rire aussi les personnes qui te disent que tu vas manquer de protéines ou avoir des carences alors qu’ils te disent “on vous a préparé du poisson comme vous êtes végétariens”… ça prouve qu’ils maitrisent au plus haut point le sujet 🙂
    En tout cas après un an sans viande NI poisson et en limitant beaucoup les laitages et le gluten je ne me suis jamais aussi bien senti (de corps et d’esprit) et ce malgré 5 heures de course à pied par semaine.
    Merci pour tous tes conseils et tes recettes !

    Répondre
  6. didier boileau

    bonjour tout le monde

    pour ma part je ne suis pas vegetarien mais je comprend tres bien votre demarche ayant lu divers rubrique sur la consommation de viande et de poisson ca fout la frousse lol
    pour ma part
    j’essaye toujours de manger sainement sans viand de temps en temps je la remplace soit par des oeufs ou des legumes sec
    j’ai reduit complement le lait de vache
    les fromages sauf ceux de chevre ou pate a tartiner
    beaucoup de fruit et legumes
    pour les dessert j’essaye d’en faire sans farine de ble
    votre site interessant a suivre
    pour ma part je peux vous envoyer des petites recette vegetarienne simple a faire et goutues
    tres important
    tous les matin a jeun
    boire un jus de citron avec de l’eau chaude ou melanger avec une cuiller huile olive pour decrasser le foie et les harteres
    a plus

    Répondre
  7. Faire du Yoga

    Bonjour Laura,

    Je crois bien que j’ai aussi eu droit à toutes ces questions. Pour ma part, j’ai eu une petite carence en protéine malgré tout. Mais ça n’a pas duré bien longtemps.

    Je résume mon premier mois dans l’article: http://www.faire-du-yoga.com/bilan-etre-vegetarien/

    Viens me lire si l’envie te dit

    Merci pour ton article

    Lise du blog faire-du-yoga.com

    Répondre

Qu'en pensez-vous ? Postez votre commentaire ci-dessous :)