Gâteau façon chinois

Je ne suis pas très sucré ni gâteau ni pâtisseries, mais le chinois, j’avoue, j’adore ! J’ai dû me décarcasser et faire de nombreux ratés essais avant de réussir à l’adapter en version IG bas. Alors comme il n’est pas aussi aéré qu’un chinois de boulanger, je l’ai appelé “gâteau façon chinois”, mais c’est un très bon substitut !

La minute culture : Savez-vous que le chinois est une spécialité allemande, dont le nom est Schneckenkuchen qui signifie gâteau en escargot ? Quant on a présenté cette pâtisserie au premier importateur français, celui-ci (qui ne parlait pas allemand) a dit « de toute façon pour moi c’est du chinois ! ». Et c’est ainsi que le nom est resté.

Recette du gâteau façon chinois

Préparation : 30 minutes
Repos : plusieurs heures
Cuisson : 25 à 30 minutes

Ingrédients (pour un beau gâteau)

  • 300g de lait (de vache ou végétal)
  • 400g de farine d’orge mondé
  • 75g de purée d’amandes
  • 100g de poudre d’amandes
  • 70g de fructose
  • 1 œuf battu
  • 20g de levure fraîche de boulanger
  • 2 cuillères à café de sel
  • 4cL d’huile d’olive
  • 2 cuillères à café d’extrait de vanille
  • 1 sachet de levure chimique
  • facultatif : cannelle ou cacao en poudre pour la déco

Pour la crème pâtissière :

  • 50cL de lait
  • 50g de farine d’orge mondé
  • 100g de fructose
  • 1 œuf + 2 jaunes d’œufs
  • 1 gousse de vanille
Gâteau façon chinois

Préparation

La pâtisserie étant une science exacte, suivez à la lettre les instructions !

Dans une machine à pain, mettez dans l’ordre : l’oeuf battu, le lait, l’extrait de vanille, l’huile d’olive, le sel, la poudre d’amandes, le fructose, la levure chimique, la farine, la purée d’amandes et pour finir la levure fraîche émiettée. Lancez le programme “Pâte” et laissez pétrir et lever (1h30 à 2h selon les MAP).

Pendant ce temps, préparez la crème pâtissière.
Dans une casserole, faites chauffer le lait et la gousse de vanille fendue dans la longueur. Coupez le feu dès le début de l’ébullition et laissez infuser.
Dans un saladier, fouettez l’œuf et les jaunes avec le fructose. Quand le mélange est bien blanchie, rajoutez la farine et fouettez énergiquement.
Grattez et enlevez la gousse de vanille du lait. Versez le lait petit à petit dans le saladier tout en mélangeant. Puis reversez le tout dans la casserole.
Mélangez vigoureusement au fouet jusqu’à ce que le mélange épaississe (au bout de quelques minutes). Continuez à fouettez jusqu’à obtenir une crème épaisse. Coupez le feu et laissez refroidir au frigo.
Le goût de la crème chaude est assez étrange mais en refroidissant, il s’améliore 🙂

Une fois, le programme de la machine à pain terminé, dégazez la pâte en lui donnant un coup de poing.
Puis, enfermez-la dans un film cellophane. Elle est presque liquide et mousseuse, c’est normal, pas de panique ! Laissez-la prendre au congélateur pendant au moins 10 minutes.

Maintenant, vous pouvez étaler la pâte. Si sa consistance ne le permet pas, remettez-la au congélo.
Il faut aller assez vite et ne pas “surmanipuler” la pâte, au risque de la voir de réchauffer et de ne plus pouvoir bien la façonner.
Sur un plan de travail fariné, étalez la pâte en rectangle sur une épaisseur d’un demi-centimètre. Puis, tartinez de crème pâtissière froide en laissant un pourtour libre d’environ 5 cm.
Mettez le reste de la crème pâtissière dans un moule à manqué antiadhésif ou préalablement huilé à l’huile d’olive.

Roulez la pâte sur elle-même, comme pour un gâteau roulé. Découpez 7 à 9 tronçons et disposez-les dans le moule à manqué en laissant de l’espace entre chaque. Filmez et laissez lever plusieurs heures (moi j’ai laissé lever une nuit).

Voici ce que j’ai obtenu :

Avant de mettre au four

Après levage et avant de mettre au four

Préchauffez votre four à 180°C et faites cuire 25 à 30 minutes. Le gâteau va encore gonfler à la cuisson.
Pour vérifier la cuisson, piquez un cure-dent au milieu du gâteau quelques secondes ; il doit ressortir sec.

Démoulez le gâteau et saupoudrez éventuellement de cacao ou de cannelle. Ne reste plus qu’à déguster !

Gâteau façon chinois

Bon appétit !

2 Commentaires

  1. Karine

    Re-bonjour, j’aime particulièrement le soin avec lequel vous expliquez pas à pas l’élaboration d’une recette. Ce qui est très bien pour une piètre cuisinière comme moi.
    Pour celle-ci, mon souci est que je n’ai pas de MAP, alors, quelles sont les étapes à faire sans?

    Répondre
    1. LauraLaura (Auteur de l'article)

      Merci Karine !

      Je n’ai jamais fait cette recette sans MAP mais ça doit marcher aussi 🙂
      Vous pouvez mélanger vigoureusement les ingrédients de la pâte en les ajoutant les uns après les autres (l’ordre a moins d’importance) jusqu’à obtenir une pâte bien homogène (ça fait les bras à mon avis !). Ensuite, laissez-la lever plusieurs heures dans un endroit chaud ou dans votre four s’il a une fonction levée (température de 25 à 30°).
      Pour la suite, c’est tout pareil !

      Pensez à me venir me donner votre avis si vous faites cette recette 🙂

      Répondre

Qu'en pensez-vous ? Postez votre commentaire ci-dessous :)

%d blogueurs aiment cette page :