Les cosmétiques et la santé

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler beauté, cosmétique et santé. Vous vous dites peut-être que c’est hors-sujet sur ce blog ? Et bien non. Les cosmétiques, sous leur aspect bien-être et beauté, contiennent des doses massives de perturbateurs hormonaux qui peuvent avoir des conséquences directes sur le poids (entre autres joyeusetés).

Que contiennent les cosmétiques ?

L’immense majorité des cosmétiques, même de grandes marques, et même certains produits bio, contiennent de nombreuses substances chimiques nocives.

Vous en avez certainement entendu parler, en 2013 une étude de l’institut Noteo révélait que 40% des produits de beauté contiennent au moins un perturbateur endocrinien.
Au hit-parade de ce palmarès : le vernis à ongles, les produits de maquillage et démaquillants, les soins du visage, le déodorant, le dentifrice et le shampooing.
Vous remarquez qu’il s’agit de produits que l’on utilise combinés et tous les jours, ce qui les rend d’autant plus nocifs.

Les perturbateurs endocriniens les plus trouvés sont les parabènes (conservateurs), le cyclopentasiloxane (silicone) et les phtalates (agents fixateurs).

Quels sont les impacts sur la santé ?

Même à faible dose, les perturbateurs endocriniens provoquent des modifications du système hormonal, ce qui a pour conséquence une baisse de la fertilité, l’apparition de cancers (notamment cancers du sein, de la prostate et des testicules) et l’altération de la croissance, du sommeil et de l’appétit.

En faussant le fonctionnement hormonal de l’organisme, les perturbateurs endocriniens jouent également un rôle dans la prise de poids et les difficultés à la perte de poids.

Et les cosmétiques bio ?

Attention, il faut se méfier des produits portant simplement la mention “bio”, et encore plus de ceux se vantant d’être naturels. Ces allégations ne sont pas des labels et n’apportent donc aucune garantie.

Pour en savoir plus sur les labels et certifications bio, lisez Le petit guide santé du Bio-Cosmétique par l’Association Santé Environnement France.

Quelles solutions ?

Bon, le problème on l’a bien compris, c’est qu’on ne peut pas entièrement faire confiance aux produits cosmétiques du commerce. Alors on arrête de se laver, de se maquiller et on retourne à l’âge de pierre ?
Non. On continue de se laver (s’il vous-plaît, pour les narines de la communauté) mais on choisi des produits sains et naturels qui ne polluent pas, qui ne sont pas nocifs, qui ne sont pas testés sur les animaux ni sur personne d’ailleurs (et cerise sur le gâteau, c’est beaucoup moins cher !)

Pour le corps

Exit les gels douches, utilisez du savon surgras ou du savon de Marseille (de préférence sans parfum).
Mais n’achetez pas les savons dermatologiques surgras qu’on trouve dans le rayon cosmétiques, ils contiennent eux aussi des parabènes, des parfums et autres composés douteux.
Non, allez dans le rayon lessive (!!) et vous trouverez du savon surgras tout simple à 3€ les 6 pains de savon qui vous tiendront plusieurs mois (moins cher tu meurs !).

C’est ma dermato qui m’avait recommandé d’utiliser un savon surgras il y a quelques années pour un problème de peau sèche et ça avait très bien fonctionné.

Vous verrez que non seulement, c’est très efficace pour le corps, le visage et c’est ce qu’il y a de mieux pour les parties intimes (n’achetez jamais de gels de toilette intime c’est une invention marketing inefficace et même dangereuse car le pH n’est pas adapté).

De façon générale, si un savon contient plus de cinq ingrédients, fuyez.

Pour le visage

Pour se laver le visage, le même savon surgras que pour le corps fera très bien l’affaire.

Si vous avez un peau sèche, irritée ou à problèmes, un pain d’argile est très efficace. On en trouve en magasin bio, ils contiennent de l’argile qui a un pouvoir absorbant et cicatrisant, et parfois aussi de la silice qui gomme les peaux mortes et a un effet reminéralisant. Teint frais garanti !

Pour l’hydratation du visage, utilisez du beurre de karité. On en trouve avec et sans parfum. Si vous le choisissez parfumé, prenez-le bio. C’est un peu cher à première vue, mais on en utilise des quantités infinitésimales, donc finalement c’est très rentable !

Beurre de karité

Après un mois d’utilisation quotidienne
(ce pot va me durer des années !)

Pour les cheveux

Au risque de vous choquer, je ne me lave plus les cheveux.
Enfin, pour être exacte, je ne me lave plus les cheveux au shampooing mais au no-poo, grâce à ma collègue blogueuse Antigone XXI !

Et moi qui me laisse pousser les cheveux, ça leur a donné un coup de boost !

pas de pellicules !

pas de pellicules !

No-poo 2

Je me fais un no-poo 1 fois par semaine et je les rince au vinaigre. J’ai des cheveux beaucoup plus doux, qui poussent plus vite et qui regraissent moins. Je suis ravie 🙂
Et non, je ne pue pas des cheveux !

Le déodorant

Vous le savez certainement, la plupart des déodorants contiennent des doses importantes d’aluminium qui a des propriétés anti-transpirantes. Le souci, c’est que l’aluminium est toxique pour l’organisme. De nombreux experts s’accordent à dire qu’il augmente les risques de cancer du sein.

Le dentifrice

Le dentifrice est un cosmétique directement en contact avec les muqueuses et pouvant être avalé, et ce plusieurs fois par jour ! Sa composition est donc extrêmement importante.

Et malheureusement, c’est le produit cosmétique qui contient en moyenne le plus d’éléments nocifs et dangereux pour la santé. Avec en première ligne le fluor.

Savez-vous que le fluor que l’on retrouve dans la quasi-totalité des dentifrices du commerce est un composant principal des tranquillisants ? Cette propriété sédative du fluor est connue depuis longtemps. Durant la deuxième Guerre Mondiale, il a été mélangé à l’eau potable de prisonniers de guerre pour les garder dociles.

Je ne saurais donc assez vous conseiller d’utiliser soit la “racine-brosse à dents” (le souak) soit un dentifrice fait maison.
Tout est trè bien expliqué sur le blog Agent sans secret.

Et pour en savoir plus sur les cosmétiques inoffensifs et naturels, visitez les blogs de Sirène bio et d’Antigone XXI.

Alors, prêt(e) à se passer de cosmétiques nocifs ?

7 Commentaires

  1. Pingback: 1ère année de végétarisme - Le bilan 2/2 - Je mange donc je maigris

  2. Espaeth

    Pour les savons c’est plus cher mais le savon d’Alep est un grand classique aussi. Les canalisations apprécient moins par contre lol.
    Question shampooing il existe aussi une poudre indienne qui s’appelle le shikakai en vente dans les boutiques indiennes ou mieux dans les boutiques spécialisées en cosmétique bio (et produits pour se faire ses propres cosmétiques) mais je trouve ça peu pratique car il faut faire la préparation et ensuite c’est pas très simple au lavage: faut éviter de s’en mettre dans les yeux, les cheveux sont très très longs à rincer et c’est d’autant plus difficile si on a pas mal de longueurs (pas écologique la grosse dépense d’eau en plus) et ils peuvent être un peu plus secs. Mais pas de doute: ça lave, par frottement de la poudre en fait qui assainit aussi le cuir chevelu. C’est une plante de type acacia qui est broyée en poudre très fine.

    Pour l’entretien des cheveux il est très facile de se procurer (un peu cher cependant) des huiles végétales diverses qu’on peut compléter par quelques gouttes d’huiles essentielles pour s’en faire un masque. Exemple avec du Tea Tree pour assainir et de l’huile d’avocat, ou une goutte de Bay Saint Thomas dans de l’huile pour fortifier les cheveux. J’ai pas trouvé de soin plus efficace.

    La peau c’est le plus pénible! J’ai déjà essayé des huiles végétales seules et ça ne suffit absolument pas pour les peaux extrêmement sèches dans la mesure où on ne peut pas rester tout nu pour garder l’huile en place LOL avec les vêtements une partie de la matière grasse s’en va donc. Bien souvent elle ne pénètre pas beaucoup la barrière de la peau, ce que font parfois en revanche les cosmétiques prévus pour hydrater car ils contiennent plusieurs actifs.

    Le dentifrice: testé la poudre vendue en rayon bio et pas vraiment convaincue, surtout au niveau fraîcheur et haleine. Il faut éviter le bicarbonate de soude et le citron au quotidien car ils peuvent à la longue agresser l’émail…

    En fait, quand on a des spécificités au niveau de la peau, des cheveux ou des dents c’est plus compliqué que ça de faire ses propres cosmétiques ou même de trouver le cosmétique idéal, d’autant que des fois les formulations des produits varient du jour au lendemain!

    Bon article avec de chouettes liens, merci Laura. 🙂

    Répondre
    1. LauraLaura (Auteur de l'article)

      Merci Estelle pour ce retour d’expérience !

      Pour la peau sèche du visage et du corps, je te conseille vraiment le beurre de karité. Il se fond bien dans la peau et ne “jute” pas comme les huiles, c’est vraiment très agréable.. et efficace ! 🙂

      Quand on passe aux cosmétiques inoffensifs, je crois que le plus difficile c’est le changement. Avoir du shampooing ou du dentifrice qui ne mousse pas, c’est perturbant ! Mais il faut passer cette barrière et se concentrer sur l’efficacité des produits. C’est ce qu’il y a de plus important (avec l’innocuité bien sûr). 🙂

      Répondre
      1. ESpaeth

        Je crois que j’ai eu un souci avec ma messagerie, je ne sais pas si mon mail t’est parvenu. Je te demandais la marque de ton beurre de karité car celui que j’ai est presque brut et donc très très “beurre”, ne fond pas sur la peau (rien à voir avec l’huile de coco) difficile à étaler sur la peau et laisse un film protecteur gras-collant pas super esthétiquement et pas pratique pour porter des vêtements. Même problème avec la majorité des huiles végétales (déjà évoqué plus haut). Le savon ou le shampooing c’est pas un souci, c’est le soin de la peau le problème. D’ailleurs je me demande si tu te maquilles et qu’elles sont tes options du coup.

        Testé aussi le gel d’aloé vera et pas convaincue non plus, texture collante sur la peau et puis désagréable (froid) car cela se conserve au réfrigérateur. Huile de coco, comme beaucoup d’autres, très grasse et pénètre mal. Très bien pour les cheveux par contre…

        Bonne journée, à plus! Et merci d’avance!

        Répondre
        1. LauraLaura (Auteur de l'article)

          Bonjour Estelle,
          J’ai bien eu ton mail mais je n’étais pas chez moi et impossible de me souvenir de la marque de mon beurre de karité ! Maintenant je l’ai, c’est Emma Noël (existe avec et sans parfum). Il faut l’appliquer en petites doses en le faisant fondre au préalable entre les doigts et bien passer pour qu’il pénètre bien. Si tu en mets trop tu as effectivement une surcouche grasse pas très agréable ni esthétique.

          Sinon je ne me maquille pas beaucoup. Un trait de khôl sur les yeux et c’est tout. Jamais de fond de teint ni de mascara ni de rouge à lèvres. Pour les grandes occasions, je mets parfois un peu de fard à paupières. Donc je dis pas très calée en maquillage mais il existe pas mal de marques bio. Comme dit dans l’article, il vaut mieux se fier aux labels certifiés qu’aux mentions “naturel” “bio” etc… Si tu as des suggestions, ça peut intéresser des lecteurs.
          Bonne fin de journée !

          Répondre
  3. Salad

    Merci pour ces conseils ! 🙂

    Répondre
    1. LauraLaura (Auteur de l'article)

      De rien 🙂
      A vous de me donner vos trucs et vos avis 😉

      Répondre

Qu'en pensez-vous ? Postez votre commentaire ci-dessous :)

%d blogueurs aiment cette page :